Samana1.jpg
Dominica Republic.png

Information sur la destination

Dominica Republic.png
Samana

Surplombant la rive nord-est de la RD et se prélassant dans l'océan, le havre de nature qu'est la péninsule de Samaná est aussi convoité aujourd'hui qu'au 16e siècle.

 

Des pirates se sont cachés dans ses forêts luxuriantes et remplies de palmiers, ses plages isolées et ses grottes cachées, tandis que les troupes européennes et haïtiennes se disputaient ses eaux profondes et sa baie protégée.

Aujourd'hui, Samaná est bien reliée par terre et par air, mais, elle reste l'évasion isolée et paradisiaque de la République Dominicaine avec ses plages sauvages, ses plantations de cocotiers et ses forêts tropicales.

 

Ses montagnes et ses vallées vallonnées forment les rivières cristallines qui se jettent dans l'Atlantique, alors qu'elles se déversent en cascade sur des plages de sable blanc brillantes qui s'étendent sur des centaines de kilomètres tout autour de la côte rocheuse de la péninsule.

 

Quelque 2 500 baleines à bosse visitent la baie de Samaná à chaque année et apprécient cette splendeur naturelle autant que les visiteurs. Les mammifères géants reviennent chaque année dans ce coin spécial de la République Dominicaine pour s'accoupler, naître et se prélasser dans ce magnifique paysage tropical.

 

Outre les excursions saisonnières en bateau pour observer les baleines dans la baie pittoresque de Samaná, d'autres aventures d'écotourisme sont à deux pas: bodyboard et kitesurf à Las Terrenas; trekking, observation des oiseaux et spéléologie dans le parc national de Los Haitises; canyoning ou équitation pour atteindre la cascade El Limón; et faire du bateau pour de magnifiques plages de sable blanc au pied de falaises de 90 mètres (300 pieds), ou au large de l'île de Cayo Levantado

Puerto plata.jfif